450,000 € d'amende pour un casino en ligne non respectueux

Posté le 25 avril par Julien dans Actualité

Le régulateur néerlandais KSA a sanctionné un opérateur en ligne pour plusieurs violations de la législation en vigueur dans le pays. Au total, le site Casino.com va devoir s’acquitter d’une amende de 450 000 euros. Cette nouvelle condamnation s’inscrit dans le cadre de la stratégie appliquée par l’autorité de régulation afin d’éliminer les activités de jeux illégales sur son territoire.

Des sanctions terrifiantes

Le régulateur néerlandais est en train de se construire une réputation d’autorité inflexible dans l’industrie des jeux d’argent. Il semble en effet enchainer les sanctions pour rappeler à l’ordre des opérateurs qui tentent de contourner la loi. Récemment, il a condamné le site Casino.com pour trois infractions. Il a d’abord écopé de 200 000 euros pour avoir proposé des jeux liés à la chance sans avoir obtenu de licence pour le faire. À cela s’ajoutent 200 000 euros supplémentaires pour récidive. La firme qui exploite la plateforme, Onisac, a en effet déjà été avertie pour ce type de comportement. Il a aussi été condamné à régler 50 000 euros pour une règle jugée déraisonnable. Au total, sa facture s’élève à 450 000 euros. Il s’agit d’une somme relativement élevée dans l’industrie. D’ailleurs, un des objectifs du régulateur néerlandais consiste à imposer des sanctions conséquentes pour dissuader les opérateurs illégaux. Elle est toutefois loin des amendes les plus lourdes. Le record revient à la Commission Britannique qui a sanctionné l’opérateur 888 Holdings à hauteur de 7,8 millions de livres.

Protéger au mieux les joueurs

Le rôle du régulateur consiste à prévenir les fraudes et à sanctionner les fautes des opérateurs. Cependant, son principal combat réside dans la protection des joueurs. Dans ce domaine, la KSA semble d’ailleurs particulièrement investie et efficace. Les 50 000 euros d’amende imposée à Casino.com le prouvent. La sanction est motivée par une règle jugée déraisonnable. Celle-ci impose en effet des frais administratifs pour les comptes inactifs. La facture peut aller de 15 euros à 500 euros. Pour le régulateur, cette règle est déraisonnable, car elle incite le joueur à se connecter plus souvent au risque de rejouer et de perdre sa bankroll. Enfin, il est intéressant de noter que Casino.com est le deuxième opérateur à se faire sanctionner par la KSA. Au début du mois d’avril, elle avait déjà condamné Casumo pour avoir proposé des jeux de manière illégale.